Rechercher
  • Centre thérapeutique Existencielles

Portrait de Delphine Guerlet

Mis à jour : il y a un jour

« La femme doit agir, s’engager pour se réaliser », « Ne plus perdre de temps pour aller mieux » voilà les deux « mantras » que Delphine Guerlet, la fondatrice d’Existencielles, s’emploie à mettre en pratique, presque jour et nuit, pour elle et pour les autres.


Une éducation traditionnelle contrarie son désir premier d’étudier la psychologie. Mais elle tient bon et ce sont l’anthropologie et la sociologie qui lui permettront de prendre sa liberté. Elles la mèneront en Afrique et aux Antilles, « une rencontre émotionnelle forte », pour des travaux de recherche sur le créole, les migrations, l’histoire de l’esclavage. Le travail de terrain lui fait appréhender l’importance de la lutte contre l’ignorance qui entraîne la peur de l’autre, le rejet et la xénophobie.

Mais, c’est la condition de la femme qui l’anime.

A l’UNESCO, en 1991, chargée d’étude à la délégation aux droits des femmes, elle œuvre sur les thèmes du travail informel, de l’excision et de la prostitution.

L’histoire de vie de Delphine est riche d’expériences professionnelles et culturelles au service des femmes, des artistes, des populations confrontées à la discrimination, à l’exclusion et en reclassement.


Le point d’orgue en sera la création d’Existencielles.

Grâce à cette énergie conjuguée à celle d’une équipe de thérapeutes à l’écoute des femmes, une approche holistique, en un lieu unique une belle aventure a vu le jour.

Ce lieu, elle l’a voulu accueillant et salvateur pour les femmes, victimes des aléas de la vie ou en recherche d’elles même. Un espace où elles trouveront une aide adaptée à leur demande.


L’aboutissement d’un parcours de recherches et d’espoirs, pas toujours facile, mais d’une cohérence absolue.


0 vue